L’aromathérapie en cas d’infection virale

En ce moment, les virus – et notamment le fameux “coronavirus” –, ainsi que les infections qui en découlent, sont sur toutes les lèvres. Ces dernières semaines, une des questions les plus fréquemment posées est la suivante : “Comment puis-je me protéger contre une éventuelle infection ?”. N’oublions pas qu’en plus du Covid-19, les virus habituels du rhume et de la grippe circulent.

Les huiles essentielles à haute teneur en aldéhydes terpéniques ont un effet antiviral puissant, il en est de même pour les tricétones (plus rares) contenues dans l’huile de manuka (Leptospermum scoparium). Il existe plusieurs études à ce sujet, notamment celles effectuées par le professeur Reichling de l’université de Heidelberg en Allemagne :

  • Astani A, Reichling J, Schnitzler P. Comparative study on the antiviral activity of selected monoterpenes derived from essential oils. Phytother Res. 2010 May;24(5):673-9
  • Reichling J, Koch C, Stahl-Biskup E, Sojka C, Schnitzler P. Virucidal activity of a beta-triketone-rich essential oil of Leptospermum scoparium (manuka oil) against HSV-1 and HSV-2 in cell culture. Planta Med. 2005 Dec;71(12):1123-7

Weitere deutschsprachige Artikel zu diesem Thema findest Du im Blog  klick hier und klick hier

Sauf indication contraire, toutes les synergies et les astuces proposées dans cet article sont destinées aux adultes.

Vous vous demandez sûrement si les huiles essentielles peuvent vous protéger contre une infection.

Les huiles essentielles peuvent diminuer le risque d’infection, il n’existe cependant aucune garantie contre la maladie. Par contre, si vous êtes contaminé(e), les huiles essentielles peuvent vous aider à atténuer les symptômes et à vous rétablir plus rapidement. Grâce à elles, votre système immunitaire est plus apte à combattre les bactéries et les virus.

 

Que pouvez-vous faire pour éviter d’être contaminé ?

 

  • si vous êtes dans un lieu public, essayez de manipuler le moins de choses possible. Dans tous les cas, lavez-vous fréquemment les mains. Vous pouvez aussi avoir toujours sur vous un désinfectant pour les mains ou les surfaces, cela peut toujours servir pour les poignées de caddies, par exemple
  • si vous êtes en déplacement, essayez de ne pas toucher votre nez, votre bouche ou vos yeux
  • en mettant de l’huile de sésame ou de coco sur vos muqueuses nasales, vous diminuez le risque de pénétration des germes
  • le stress et l’anxiété peuvent affaiblir votre système immunitaire et diminuer les défenses contre les virus. Si vous êtes stressé(e), utilisez des huiles essentielles relaxantes
  • essayez de manger le moins de sucre possible. L’excès de sucre peut compliquer la tâche de votre système immunitaire et le combat contre les maladies
  • mangez sainement et buvez suffisamment d’eau ou de tisane/thé

MIEL AROMATISÉ ANTI-RHUME pour adultes :

Ajoutez à 100 g de miel :
4 gouttes de mandarine rouge
2 gouttes de thym à linalol
1 goutte de romarin à cinéole
Prenez quotidiennement 3 cuillères à café de ce miel aromatisé. Astuce : mettez-en 1 à 2 cuillères à café dans votre tisane ou votre thé

 

Par ailleurs, il est recommandé de diffuser dans l’air ambiant des essences d’agrumes ou des huiles de conifères. En effet, le limonène et le pinène contenus dans ces huiles ont une action antiseptique puissante, ce qui permet de réduire voire d’empêcher les infections.

 

Synergie “défenses immunitaires” à diffuser :

1 ml de ravintara

2 ml de citron

0,5 ml d’orange

0,5 ml de pin de Douglas

1 ml de sapin pectiné

Mélangez les huiles essentielles et mettez-les dans un flacon codigouttes. En fonction de la taille de la pièce, déposez 5 à 10 gouttes dans une lampe aromatique ou un diffuseur.

 

Il existe plusieurs huiles efficaces contre les virus pouvant soigner le rhume et les infections grippales, entre autres :

– le ravintsara (Cinnamomum camphora)

– l’eucalyptus globulus/smithii/staigeriana (Eucalyptus …)

– la myrte citronnée (Backhousia citriodora F. Muell)

– le sapin pectiné (Abies alba)

– l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia)

– le niaouli (Melaleuca viridiflora)

– le thym à linalol (Thymus vulgaris ct. linalol)

– le thym à thymol (Thymus vulgaris ct. thymol)

– la citronnelle (Cymbopogon flexuosus)

– le palmarosa (Cymbopogon martinii var. motia)

 

Vous pouvez également utiliser des huiles stabilisant le système immunitaire et éventuellement expectorantes et antispasmodiques, entre autres :

– les diverses huiles de conifères telles le pin de Douglas, l’épicéa, etc

– le manuka (Leptospermum scoparium) : antibactérien et expectorant

– la racine d’angélique (Angelica archangelica) : renforçant les défenses, stabilisant le système immunitaire et antispasmodique

– le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) : antispasmodique (notamment sur les muscles lisses des bronches)

– la lavande fine (Lavandula angustifolia) : fortement antispasmodique et antibactérienne

– le cajeput (Melaleuca leucadendra cajeputii) : expectorant puissant, antiviral et antibactérien

– l’eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) : expectorant, antiviral et antibactérien

– le benjoin (Styrax tonkinensis) : expectorant et apaisant

– le bois de Santal (Santalum album) : en cas de toux particulièrement persistante (mettre 1 goutte dans de l’eau chaude et inhaler)

– la myrte des Andes (Myrtus communis ct. pinène), la myrte rouge (Myrtus communis ct. acétate de myrtényle) et la myrte verte (Myrtus communis ct. cinéole) : antispasmodiques et expectorantes

– l’encens (Boswellia sacra) : mucolytique et expectorant

– le bois de Hô (Cinnamomum camphora ct. linalol) : fortement antiviral et antibactérien

– le petit grain bigarade (Citrus aurantium var. amara) : fortement antispasmodique (bronchite obstructive) et en cas d’infections des voies respiratoires chez les enfants en bas âge

– le cyprès toujours vert (Cupressus sempervirens) : contre la toux (en cas de      coqueluche) et mucolytique (fluidifiant bronchique)

 

Gargarisme anti grippe, avec mal de gorge et fièvre associés :

100 g de sel de mer

4 gouttes de bergamote

2 gouttes de citron

2 gouttes de manuka

1 goutte de bois de Santal

Mettez 1 cuillère à café dans un demi-verre d’eau et gargarisez-vous plusieurs fois par jour.

 

À partir de 3 ans : ÉMULSION À L’HUILE DE PULPE D’ARGOUSIER, EN CAS DE MAUX DE GORGE. À utiliser au maximum une semaine :

25 ml d’hydrolat de rose

5 ml d’huile de pulpe d’argousier

1 goutte de néroli

1 goutte de manuka

1 goutte d’arbre à thé

Mélangez tous les ingrédients dans un vaporisateur. Cette émulsion aux vertus anti-inflammatoires et antalgiques est à vaporiser sur la muqueuse buccale, quand le besoin s’en fait sentir. Secouez énergiquement avant emploi.

Baume antiviral pour le nez :

10 g d’huile bio de noix de coco

4 gouttes de bois de Hô

Mélangez tous les ingrédients, appliquez avec précaution sur les narines. L’huile de noix de coco et celle de bois de Hô ont une action antivirale. Elles rendent plus difficile la pénétration des virus au niveau des muqueuses.

___________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________

Soin du nez pour la muqueuse nasale. À ne pas utiliser plus d’une semaine :

  • 8 ml d’hydrolat de menthe poivrée, d’arbre à thé ou de rose
  • 2 ml d’huile de jojoba
  • 2 gouttes d’huile de pulpe d’argousier

Mélangez tous les ingrédients, mettez-les dans un flacon-spray pour le nez et secouez énergiquement avant chaque utilisation.

___________________________________________________________________________

Huile pour le nez :

  • 10 ml d’huile d’amande douce
  • 1 goutte de racine d’angélique
  • 1 goutte de marjolaine à coquilles
  • 1 goutte de ravintsara

Appliquez sur les ailes du nez et sur les narines.

___________________________________________________________________________

À partir de 4 ans : mouchoirs pour dégager le nez. Mettez 1 goutte de cajeput ou de ravintsara à l’intérieur d’un paquet de mouchoirs en papier et laissez fermé pendant environ une heure. Lorsque vous vous moucherez, vous aurez tout de suite une sensation de fraîcheur avec un nez et une tête dégagés.

Pour les plus petits, utilisez plutôt du benjoin ou du cèdre.

 

Baume anti grippe pour adultes, à mettre sur le thorax en cas de toux :

45 g de beurre de karité (à faire fondre sur le radiateur ou au bain-marie à environ 37°C)

5 ml d’huile d’olive

2 gouttes de thym à thymol

10 gouttes de cajeput

5 gouttes de manuka

5 gouttes d’eucalyptus radié

3 gouttes de cèdre de l’Atlas

3 gouttes de ravintsara

Agitez bien avant emploi.

___________________________________________________________________________

Les senteurs de conifères du point de vue scientifique : dans un hôpital autrichien de 1 227 lits, de l’essence de citron et de l’huile de sapin pectiné ont été diffusées dans les chambres des patients. Dans les deux heures qui ont suivi, la concentration moyenne de bactéries et de champignons avait diminué d’environ 40 à 60 %. Le mélange d’huiles essentielles réduit efficacement la contamination microbienne de l’air ambiant.

Lanzerstorfer A, Hackl M, Schlömer M, Rest B, Deutsch-Grasl, E, Lanzerstorfer C (2019). The influence of air-dispersed essential oils from lemon (Citrus limon) and silver fir (Abies alba) on airborne bacteria and fungi in hospital rooms. Journal of Environmental Science and Health, Part A

 

Sabrina Herber

Initiée aux vertus médicinales de la nature par son arrière-grand-mère, Sabrina Herber a suivi une formation en aromathérapie et propose, depuis 2002, des stages de perfectionnement à destination des soignants. En 2008, elle fonde son école d’aromathérapie et de soins aromatiques dans le Hunsrück, un massif montagneux en Rhénanie-Palatinat. C’est là, entourée de plantes aromatiques et médicinales, qu’elle accueille infirmiers, médecins et naturopathes auxquels elle dispense son enseignement. Auteur d’articles scientifiques sur les soins aromatiques, elle apporte une contribution régulière et bénévole au « Pallitativ Portal ». Son premier livre, Aromatherapie in der häuslichen Pflege (L’aromathérapie pour les soins à domicile) paraît en 2017. Elle publie régulièrement des articles touchant à l’aromathérapie et aux soins aromatiques sur son site www.vivere-aromapflege.de. (traduit de l’allemand par Guillaume Pellet-Flandin)

 

traduit de l’allemand par Anne-Laure Jacquemond et Josiane Doveri

Kommentar verfassen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Scroll to Top